Plan grand froid

Imanis appelle à la mobilisation pour que personne ne dorme dehors les prochaines nuits


La nuit dernière, 11 personnes ont dormi dehors à Orléans, faute de solution d'hébergement. Le directeur d'Imanis Loiret, qui gère notamment le 115, appelle les pouvoirs publics et toutes les bonnes volontés à se mobiliser avant les grands froids de cette semaine.


Le froid est de retour sur le Loiret !! On va connaitre cette semaine plusieurs nuits à moins 5, moins 6 degrés. " Ce sont des conditions particulièrement rudes, d'autant que l'air est humide et le ressenti important" explique Jean Noël Guillaume. Le directeur d'Imanis Loiret était ce matin l'invité de France Bleu Orléans. " Je lance un cri du coeur et j'appelle toutes les personnes qui disposent d'un local vide à nous contacter." 


Réunion en Préfecture du Loiret cet après midi 

Face à cette vague de froid, le Préfet du Loiret a la possibilité de déclencher le " Plan Grand Froid" qui permet d'ouvrir des places d'hébergement en plus. Une réunion est d'ores et déjà prévue ce lundi après midi en Préfecture d'Orléans. " Nous, on est prêt, on a des lits à disposition, du personnel mobilisé, après, il faut des locaux " insiste Jean Noël Guillaume. 

Des contacts avec l'Evêché 

Ce week end, des contacts ont déjà été pris avec l'Evêché d'Orléans et Monseigneur Blaquart. Une salle paroissiale pourrait être mise à disposition sur les quais de Loire, à Orléans. " Ce serait une grande victoire pour nous de pouvoir accueillir des personnes en plus, même assises, autour d'un café ou d'une soupe, c'est mieux que de passer la nuit dehors" explique Jean Noël Guillaume. La nuit dernière à Orléans, 11 personnes ont dormi dehors, faute de solution d'hébergement après avoir appelé le 115. " Aujourd'hui, ceux qui restent dehors, ce sont essentiellement des hommes seuls. Mais, il faut bien comprendre que ce n'est qu'une partie de ceux qui sont dans le besoin. Certains ont renoncé à nous appeler car ils savent d'avance qu'ils ne seront pas prioritaires". A ce jour, le département du Loiret dispose de 1.005 places d'hébergement d'urgence et 1024 sont occupées. Il y a donc déjà une sur-occupation. 

Archives du blog